• Aujourd'hui
05:47 21:32

Actualités

Se faire des amis pour Dieu : la joie de participer à Sa mission

Se faire des amis pour Dieu : la joie de participer à Sa mission Spécial

Imprimer E-mail
(0 Votes)
Media

coverIl y a des moments où saisir une seule pensée fait une profonde différence dans nos vies. Il y a quelques années, j'ai participé à une réunion ministérielle avec certains de mes collègues. La discussion s'est tournée vers le partage de notre foi, le témoignage et l'évangélisation. Un de mes amis a exprimé cette pensée: " La mission est avant tout l'œuvre de Dieu. Il utilise toutes les ressources du ciel pour sauver notre planète. Notre travail est de coopérer joyeusement avec Lui dans Son œuvre du salut des perdus ". Je sentis comme si un fardeau m'était enlevé. Ce n'était pas mon travail de sauver un monde perdu. C'était le travail de Dieu. Ma responsabilité était de coopérer avec Lui dans ce qu'Il fait déjà.

L'idée selon laquelle la mission est l'œuvre de Dieu est clarifiée tout au long de l'Écriture. Salomon l'affirme ainsi: " Il [Dieu] a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité " (Eccl. 3:11, LSG). Quand un individu nait dans ce monde, Dieu place un désir d'éternité au plus profond de cette personne. Augustin a dit un jour: " Seigneur, nous avons été faits pour Toi, et nos cœurs ne trouveront jamais de repos jusqu'à ce qu'ils trouvent le repos en Toi ". Selon l'Évangile de Jean, Jésus est la lumière qui éclaire toute personne née dans ce monde (Jean 1:9). Dieu n'a pas seulement placé en chacun de nous un désir ardent de Lui-même, Il envoie aussi Son Esprit Saint pour nous attirer à Lui.

Tout désir de faire le bien, toute conviction du péché, est incité par le Saint- Esprit. Tout désir de bonté et d'inclination vers la bonté et le désintéressement est d'abord motivé par le Saint-Esprit. Même si nous ne Le comprenons pas pleinement, le Saint-Esprit travaille dans nos vies pour nous attirer vers Jésus (Jean 16:7- 15). Mais Jésus Lui-même est le plus grand don de tous.

Quand la race humaine était désespérément perdue dans le péché, condamnée à la mort éternelle, l'amour de Dieu a pris l'initiative. Luc écrit: " Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu " (Luc 19:10, LSG). L'apôtre Paul ajoute: " Mais Dieu prouve Son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous " (Rom 5 : 8). Dieu a pris l'initiative dans notre salut. Christ a quitté la gloire et la splendeur du ciel et est venu dans ce monde obscurci par le péché pour une mission rédemptrice.

Avant même que nous n'ayons fait un pas de bébé vers Lui, Il a fait un pas de géant vers nous. Avant que nous ne Lui donnions notre vie, Il nous a sauvés par Sa mort. Nous étions Ses ennemis, mais Il était notre Ami. Nous Lui avions tourné le dos, mais Il a tourné Sa face vers nous. Nous nous sommes occupés peu de Lui, mais Il s'est occupé énormément de nous.

Dans Luc 15, Il est présenté comme le Bon Berger à la recherche acharnée de Ses brebis perdues, une femme cherchant frénétiquement la pièce d'argent de sa dot perdue, et un vieux qui court sans se soucier de ses affaires pour retrouver son fils perdu. Ellen G. White fait cette merveilleuse déclaration qui vaut la peine d'être considérée: " Le grand plan de la rédemption a été posé avant la fondation du monde. Christ n'était pas seul dans cette merveilleuse œuvre du salut de l'humanité. Dans les conseils du ciel, avant que le monde ne soit créé, le Père et le Fils se sont engagés ensemble à ce que si l'homme se montrait déloyal envers Dieu, Christ, un avec le Père, prendrait la place du transgresseur, et subirait la peine de la justice que ce dernier aurait dû subir " - (traduit de The Advent Review and Sabbath Herald, 15 novembre 1898).

Contemplez ceci un instant. Nous avons l'incroyable privilège et la responsabilité impressionnante, ainsi que la joie éternelle de collaborer avec Christ et de coopérer avec Lui dans Sa mission. C'est la raison d'être de l'étude de ce trimestre.

Mark Finley est originaire du Connecticut, aux États-Unis. Il est un évangéliste de renommée internationale, ayant servi comme vice-président de la Conférence Générale de 2005 à 2010. Après sa retraite de son emploi à temps plein, il est devenu conseiller au président de la Conférence Générale. Le pasteur Finley et son épouse, Ernestine, ont trois enfants et cinq petits-enfants.

Retrouvez la leçon et son annexe en téléchargement ci-dessous :

Étude en ligne  Étude intégrale


Media

Connectez-vous pour commenter

Copyright © 2019 Église Adventiste du 7ème Jour d'Épinal - #adv7jepinal - GESTION DE LA CONFIDENTIALITÉ